Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'équipe du langage Go retire les termes "whitelist", "blacklist", "master" et "slave" de sa documentation et de sa base de code
Parce qu'ils véhiculent des stéréotypes raciaux

Le , par Patrick Ruiz

161PARTAGES

11  4 
Les questions de diversité en lien avec la terminologie utilisée dans les langages de programmation refont surface. Cette fois, c’est au tour de l’équipe du langage de programmation Go de Google de se prononcer sur la question. Dans une publication parue il y a peu, elle annonce le retrait des termes "whitelist" (liste blanche), "blacklist" (liste noire), "master" (maître) et "slave" (esclave) de sa documentation et de sa base de code. À la place de "whitelist" et "blacklist", elle annonce l’introduction des termes "allowlist" (liste d’autorisation) et "blocklist" (liste de refus) jugés plus explicites.

« Il y a eu beaucoup de discussions sur l'utilisation de ces termes dans le domaine de la technologie. Je n'essaie pas d'avoir encore un autre débat. Il est clair que certaines personnes sont blessées par ces termes et que leur utilisation leur donne un sentiment de malaise, non pas pour des raisons techniques, mais en raison de leur contexte historique et social. C'est tout simplement une raison suffisante pour les remplacer », tire-t-on de la note d’information de l’équipe du langage Go. Toutefois, pas de précision sur les remplacements opérés en ce qui concerne les termes "master" (maître) et "slave" (esclave).

De façon générale, l’expression « liste blanche » définit un ensemble d’entités auquel on attribue le niveau de liberté ou de confiance le plus élevé dans un système donné. Pour emprunter au jargon utilisé en électronique numérique, elle est complémentaire (au sens de complément à 1) à celle de « liste noire. » En informatique, toute entité ne figurant pas sur la liste dite blanche se verra alors refuser certains accès ou certaines possibilités ; c’est de façon basique la même chose que de dire que toute entité figurant sur la liste dite noire ne bénéficie pas de certains accès ou certaines possibilités. C’est en principe la compréhension que les tiers qui travaillent dans la filière informatique ou qui ont flirté avec cette dernière ont de ces notions.


C’est une publication de l’agence britannique de cybersécurité parue en mars dernier qui vient étendre la compréhension qu’on en avait déjà. À la demande d’un de ses clients formulée il y a quelques mois, cette dernière a décidé de ne plus faire usage de ces expressions.

« Il est assez courant de dire liste blanche et liste noire pour décrire les choses souhaitables et indésirables en matière de cybersécurité. Cependant, il y a un problème avec la terminologie. Cela n'a de sens que si vous assimilez le blanc à "bon, autorisé, sûr" et le noir à "mauvais, dangereux, interdit". Cela pose des problèmes évidents. Ainsi, au nom de la lutte contre le racisme dans le domaine de la cybersécurité, nous éviterons à l'avenir cette formulation péjorative et désinvolte sur notre site web. Non, ce n'est pas le plus grand problème au monde ; mais pour emprunter à un slogan venu d'ailleurs : chaque petit geste compte.Vous ne voyez peut-être pas en quoi cela est important. Si vous n'êtes pas affecté par les stéréotypes raciaux, alors estimez vous chanceux. Pour certains de vos collègues (et futurs collègues potentiels) par contre, c'est vraiment un changement qui vaut la peine », avait expliqué National Cyber Security Centre (NCSC). À la place, le NCSC avait annoncé l’utilisation des expressions « liste d'autorisation » et « liste de refus », plus claires, moins ambiguës et surtout plus inclusives.

L’équipe du langage de programmation Go rejoint celles des projets Python (2018), Django (2014), CouchDB (2014), Drupal (2014) et Redis (2017) dans cette démarche. Le même argument revient : bien que ces termes aient été utilisés depuis des décennies, ils peuvent avoir des significations à caractère raciste, entre autres, pour les utilisateurs. Il serait donc bon de les éviter. Dans le cas du langage de programmation Python, les discussions avaient tourné autour de l’utilisation des termes "leader/follower" ou "primary/replica" à la place de la paire "master/slave".

Source : Liste de diffusion du langage Go

Et vous ?

Quel est votre avis sur la suppression de ces expressions  ? Est-ce un exemple à suivre ?
Est-il préférable d’éviter ces expressions au nom de l’inclusion ? Si oui, quelle pourrait être votre proposition ?
Êtes-vous du même avis que ceux qui pensent que les remplaçants proposés ne restent pas souvent fidèles au sens originel ? Si oui, quels sont les cas de figure qui vous ont marqué ?

Voir aussi :

Commission d'enrichissement de la langue française*: ne dites plus « cryptojacking » mais «*minage pirate*», voici la nouvelle vague de traductions proposées
Commission d'enrichissement de la langue française : ne dites plus « hackathon » mais «*marathon de programmation », voici la nouvelle vague de traductions proposées
La commission d'enrichissement de la langue française s'attaque au vocabulaire de la cyberdéfense avec des équivalents français pour les anglicismes
Vous ne devez plus dire « data scientist », mais plutôt « expert en mégadonnées », d'après la Commission d'enrichissement de la langue française

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yoshi_120
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/06/2020 à 19:38
Ça y est les débiles ont réussi à imposer de la merde aux développeurs comme si l'informatique n'avait déjà pas assez de problème de délires irrationnels et de secte de communauté ! Jamais vu la communauté scientifique être subdivisée en communauté avec des logos, des tee-shirts et des mugs et autres babioles bidons mais en fonction de leur domaine disciplinaire !

C'est bien maintenant rajoutons la soumission à des pressions de racialistes qui se pensent antiracistes américains et "SJW" et autres folies post modernes ici de la french theory
43  4 
Avatar de Cincinnatus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/06/2020 à 17:50
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Quel est votre avis sur la suppression de ces expressions ? Est-ce un exemple à suivre ?
Autant le sujet de blanc et de noir peut être sensible dans la société, particulièrement en ce moment, et je viens de lire le témoignage d'un journaliste noir américain qui relate que tout au long de sa vie il a été et est suspect dès qu'il circule en voiture, dans son quartier (il est noir, c'est donc un voleur pour les 'cops'), autant certaines acceptions sont plutôt anciennes et dénuées de racisme.

Si cette mode prend dans d'autres domaines :
- Faudra-t-il cesser de commencer une partie d'échecs avec les blancs ? Voire pourra-t-on conserver cette bichromie ? La remplacer ? (pas bleu et rose, c'est 'genré')
- pareil en go (le jeu ), mais là c'est le noir qui commence...
- En astronomie, que dire des trous noirs dans lesquels tout disparaît ?
Pour finir, les zèbres naîtraient noirs avant de développer des rayures blanches. Ont-ils le droit ?

(c'est dimanche, pas trolldi, mais bon)
35  1 
Avatar de bombseb
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/06/2020 à 15:15
A force de stigmatiser une partie de la population (les blancs sont privilégiés et autres conneries) tu pousse sans le savoir à la communautarisation de la société sur le modèle anglo-saxon. Regarde comment ça se passe aux USA, les gens vivent en communautés sans se mélanger, c'est source de tensions et de guerre civile.
Très peu pour moi, dans mon pays on est tous français quelque soit la couleur de peau -> Ca c'est le vrai message antiraciste à diffuser si tu veux éviter la guerre civile et que tu n’entendra pas sur France Inter.
25  1 
Avatar de kusarigama
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/06/2020 à 23:18
C'est vraiment porter du racisme la ou il n'y en a pas..
En terme de terminologie, le blanc et noir se sont depuis trèèèès longtemps associé au jour et à la nuit. De plus il n'existe pas de couleur de peau blanche ni noir.
Pour les couleurs de peaux on voit plus des palettes de #FEFDF0 à #3D2B1F. J'ai jamais vu aucune personne ayant du #FFFFFF ni du #000000.
De plus pour un automate, comme cité avant, la notion de master/slave est déjà la plus explicite et les notions proposées "leader/follower" et "primary/replica" apportent beaucoup d’ambiguïté.
24  1 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 15/06/2020 à 16:58
Citation Envoyé par tomlev Voir le message
Comme avdyk, je suis un peu sidéré par le niveau des débats... Visiblement une grande majorité des visiteurs de ce forum est incapable de la moindre empathie envers des gens qui subissent quotidiennement des discriminations juste parce qu'ils n'ont pas la même couleur de peau (si on en juge par la teneur des commentaires et les "pouces".
Ah, l'empathie... ce mot magique.

Empathie signifie comprendre, pas prendre en pitié pour assouvir un sentiment de supériorité morale. Ce que tu appelles "empathie" est insultant, condescendant, et infantilisant, envers les personnes auxquelles tu diriges ton "empathie".

Vous vous permettez de parler à leur place alors qu'ils ne vous ont rien demandé. Et quand l'un d'entre eux viendra vous contre-dire, vous le recevrez avec toute votre violence tolérante.

C'est sûr que la personnes victime d'un vrai racisme, qui se fait taper dans la rue, détruire sa boîte aux lettres, insulter, non-embaucher, etc. ça va franchement la soulager qu'on ne dise plus "blacklist"... ça va lui changer sa vie...

C'en est presque indécent, insultant.

Si on prend les USA, ah ils sont beau les SJW à se branler sur des micro-agressions... pendant ce temps, le groupe qu'ils sont censés protéger des vilains mots... s'entre-tuent... Ça c'est certainement la faute des blacklists.
26  3 
Avatar de sergio_is_back
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/09/2020 à 10:14
Un nouveau jour se lève ...et les conneries continuent....
23  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2020 à 9:42
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
« La traite des esclaves africains était un système brutal de misère humaine déployé à l'échelle mondiale. Les décisions relatives au choix des mots dans un projet de logiciel moderne ne sauraient effacer ce malheureux héritage, mais peuvent aller dans le sens de maximiser la disponibilité et l'efficacité de la communauté mondiale des développeurs pour participer au processus de développement du noyau Linux », avait déclaré Dan Williams lors de la sortie de la proposition.
  1. Tous les esclaves n'étaient pas africains
  2. Tous les marchands d'esclaves n'étaient pas blanc
  3. Tous les propriétaires d'esclaves n'étaient pas blanc

Il y a des africains qui vendaient des blancs, il n'y a rien de raciste dans les termes "maître" et "esclave".

Là par exemple il y a le mot "slave" et il n'y a pas de problème :


Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
L’année 2020 est-elle celle de la prise de conscience mondiale sur les relations raciales ?
Des entreprises essaient de se donner bonne conscience, mais ça n'aura jamais un impact positif sur des noirs.
Vous croyez que dans les quartiers pauvres aux USA, il y a des noirs qui sont en train de se dire "GitHub va remplacer le terme master, maintenant les choses iront mieux pour nous" ?
Si des noirs veulent en apprendre plus sur l'esclavage aux USA ils doivent s'intéresser au travail de Louis Farrakhan.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Jusqu’ici, on note comme un passage en force des idées des développeurs qui estiment qu’il faut considérer des associations comme black (noir) = bad (mauvais) et white (blanc) = good (bon)
Je ne suis pas d'accord, par exemple dans ce contexte le terme "bad" est positif :


Enfin bref, ils peuvent supprimer les mots : maitres, esclaves, liste blanche, liste noire, etc, ça n'aura jamais d'effet positif.
Le problème ce n'est pas la couleur c'est la pauvreté.
20  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/06/2020 à 9:03
jamais vu et entendu autant de débilités ces derniers jours. Incroyable. Tant qu'on y est, je fais moi aussi une proposition : on ne doit plus dire homme noir, mais homme de couleur et pour les blanc, on doit dire homme sans couleur. Pratique !
20  1 
Avatar de Math71
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/07/2020 à 11:41
Ce monde est a gerber !

Il existe des informatiques noirs ? Des informatiques violeurs ?

Vive les réseaux sociaux où toutes les bonnes causes sont dénaturées et politisées.

Nous devons combattre le racisme, certes, mais de la a modifier des termes techniques qui n'ont aucun rapport avec ça, c'est d'une stupidité sans nom.

Tuer un processus est violent ??? Un programme informatique est un être vivant maintenant ?

Je crois que je vais aller m'isoler sur une île déserte, je serais tranquille avec ces conneries
19  0 
Avatar de goldbergg
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/07/2020 à 9:45
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
L’année 2020 pourrait bien entrer dans l’histoire comme celle où il y a eu une prise de conscience mondiale sur les relations raciales.
2020 va surtout renter dans l'histoire comme l'année des débiles qui sont incapables de juger un mot vis a vis de son contexte...
Il faut être sacrément abruti pour penser que "slave" ou "black" dans un code source ou documentation technique a un quelconque lien avec les noire ou les esclave en générale.
A un moment il faut arrêter de faire une fixette la dessus, parce que là pour le coup sa en devient limite raciste ce genre de raisonnement.

Mois je vois surtout un début de la censure de la bien-pensance et ça pour le coup c'est assez grave... Pour quand les pilules façon Equilibrium ?

Laquelle des directions vous semble la plus pertinente dans ce débat ? Celle des associations black (noir) = bad (mauvais) et white (blanc) = good (bon) ou celle de l’origine des termes utilisés ?
Mois ce qui me semble pertinent c'est d'aller dans les ghetto, là ou il y a vraiment des problème raciale et social et de poser la question aux principaux intéressé au lieux de faire des jugement par nous même qui ne somme même pas concerné :
Que pense t'il de cette hypocrisie de la bien-pensance ?
En quoi sa va changer leurs vie ?

Idem pour les racistes :
Sa vous fait quoi de savoir qu'on utilisera plus blacklist dans le noyau linux ? sa vous donne envie de plus être raciste ?

Procéder au changement de termes techniques peut-il mettre un terme à des siècles d’injustice raciale ?
Bien sur que non, il s'agit de terme technique, pas des discours du KKK.
Il n'y a aucun rapport, là sa va juste faire chi#r les mauvaise personne a devoir changer des terme un peux partout...
Ca n'aura absolument aucun impact sur les principaux intéressé, c'est juste un coup d’épée dans l'eau.
18  0